La chute de cheveux est un sujet qui préoccupe de nombreuses personnes à travers le monde. Pour mieux comprendre ce phénomène, il est essentiel de se pencher sur le cycle de vie de nos cheveux, qui est composé de quatre phases distinctes. Dans cet article, nous allons explorer en détail chaque phase, de la croissance à la perte, afin de démystifier le processus de la chute de cheveux.

etoile joie

Phase Anagène : Le Début de la Vie Capillaire

La phase anagène est le début du cycle de vie d’un cheveu. Pendant cette période, les cellules de la racine des cheveux se multiplient rapidement, ce qui entraîne la croissance de la tige capillaire. Les cheveux poussent généralement d’environ 1 cm par mois pendant la phase anagène.

Cette phase peut durer de deux à sept ans, et la longueur maximale du cheveu est principalement déterminée par sa durée de croissance.

Phase Catagène : Une Pause dans la Croissance

Les cheveux entrent dans une période de transition. Au cours de cette phase, la croissance s’arrête, et les cellules de la racine des cheveux commencent à se contracter. Bien que les cheveux ne poussent plus, ils restent fermement ancrés dans le cuir chevelu.

La phase catagène dure environ deux à trois semaines.

Phase Télogène : Repos et Préparation

La phase télogène est une période de repos pour les cheveux. Pendant cette phase, qui dure environ deux à quatre mois, les cheveux sont inactifs et ne poussent pas. Cependant, les nouveaux cheveux commencent à se former dans les follicules pileux. La phase télogène prépare le terrain pour la prochaine phase anagène.

Phase de Latence : La Chute Naturelle

La dernière phase du cycle capillaire est la phase exogène, au cours de laquelle les cheveux tombent naturellement. En moyenne, environ 50 à 100 cheveux sont perdus chaque jour pendant cette phase. La chute des cheveux est un processus normal, car de nouveaux cheveux poussent pour remplacer ceux qui sont perdus.

Cependant, des facteurs tels que le stress, les changements hormonaux, et certaines conditions médicales peuvent perturber ce cycle et entraîner une perte de cheveux excessive. La durée de cette phase est entre deux à cinq mois.

etoile joie

Chez les Femmes

Chez les femmes, le dérèglement hormonal est lié aux hormones œstrogènes et peut survenir à trois instants clés : la menstruation, la grossesse et la ménopause, peuvent entraîner une perte de cheveux anormale. Ces variations hormonales entraînent les phases du cycle capillaire, prolongeant la phase télogène et accélérant la chute des cheveux.

Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé en cas de perte de cheveux excessive liée à des déséquilibres hormonaux.

Chez les Hommes

La perte de cheveux est souvent liée à des déséquilibres hormonaux, en particulier les hormones androgènes. Une augmentation de la testostérone, une hormone androgène, peut affaiblir les follicules pileux, provoquant un vieillissement prématuré des cheveux. Cela peut se produire dès l’âge de 20 ans, lorsque les niveaux de testostérone atteignent leur apogée chez les hommes, qui entraîne une perte de cheveux excessive.

Il est essentiel de surveiller les niveaux hormonaux et de consulter un professionnel de la santé capillaire en cas de perte de cheveux pour explorer des solutions.

etoile joie

En conclusion, la chute de cheveux est un processus complexe qui peut être influencé par divers facteurs, notamment les déséquilibres hormonaux chez les femmes et la production de testostérone chez les hommes. La compréhension des phases du cycle capillaire est essentielle pour démystifier ce phénomène courant et rechercher des solutions appropriées en cas de perte de cheveux excessive.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Vous pouvez également aimer :

7 commentaires

Laisser un commentaire